Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 18:12

3554315659_58ffc0bbda.jpgUne enquête de 60 millions de consommateurs révèle des dépassements allant jusqu'à 10 fois le tarif remboursé par la Sécurité sociale.

Le PCF ne s’étonne nullement d’une telle situation qui est le résultat d’une politique mise en place depuis des décennies, d’ajustement des besoins médicaux au regard de celui du Patronat, de la médecine ultralibérale comme des assurances privées.

 

Après les dents et les lunettes, c’est toute la santé qui devient depuis dix ans une marchandise. Cette situation s'est aggravée par le démantèlement des services publics, la casse de l’Hôpital et des maternités de proximité, la mise en place de la Loi HPST, des ARS et de la T2A, la remise en cause de la Sécurité sociale solidaire et du Code de la Mutualité pour répondre aux directives de Bruxelles favorisant la mise en concurrence du secteur assuranciel.

 

C’est une toute autre politique que le PCF et le Front de gauche proposent avec son candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon. Il faut investir massivement dans l’Hôpital public, promouvoir les centres de santé, mettre un terme au renoncement aux soins, du au dépassement d’honoraires, aux franchises, forfaits et autres déremboursements de médicaments.

 

C’est pourquoi le Front de gauche propose d'établir le remboursement intégral à 100 % des dépenses de santé couvertes par la Sécurité sociale en y incluant les lunettes et les soins dentaires. La Loi HPST doit être abrogée et avec elle, les Agences régionales de la Santé (ARS) comme la loi de 2003 instituant la tarification à l’activité (T2A).

 

Nous voulons, dans tous les domaines, une véritable démocratie sanitaire associant personnels, usagers et élu-es. Augmentons sensiblement et de manière pérenne le nombre de médecins pour aller vers la suppression du numérus clausus, avec un service public de santé basé sur la proximité et la qualité des soins, en partenariat avec une médecine libérale renforcée et revalorisée avec un secteur unique.

 

 

Parti communiste français

Paris, le 24 février 2012.

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Social
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 15:37

5975310609_b34b286908.jpgC’est au fur et à mesure que s’applique la réforme des retraites que les français découvrent l’ampleur du désastre. La réforme doit permettre aux seniors de rester plus longtemps au travail. En fait pour beaucoup ce sera plus longtemps…au chômage. On apprend ces jours-ci que le nombre de chômeurs âgées de plus de 50 ans atteindrait 800 000 fin juin 2011, soit 100 000 de plus qu’un an plus tôt.

 

Cette situation est en partie liée à la suppression progressive de la dispense de recherche d’emploi (DRE) votée en juillet 2008, qui permettait aux chômeurs de 57,5 ans d’attendre leur retraite sans craindre d’être radiés.

 

 S’y ajoute le scandale issu de la suppression de l’allocation équivalent retraite (AER) attribué aux privés d’emploi ayant cotisé suffisamment pour une retraite à taux plein, mais n’ayant pas encore atteint l’âge légal de départ à la retraite.

 

30 000 bénéficiaires potentiels en sont privés cette année. Or le relèvement progressif de l’âge légal de la retraite provoque un grave problème de jointure.

 

 Les Echos révélait récemment une estimation de l’Unedic sur l’impact de premier relèvement de quatre mois de l’âge légal (60 ans et 4 mois) au 1er juillet 2011. Verdict : 8 700 chômeurs supplémentaires cette année. Parmi eux, 1 500 verraient leur indemnisation interrompue, du fait de l’épuisement de leurs droits.

 

Et pour 2012, le nombre des privés de retraite maintenus à la case chômage pourrait atteindre 27 000, dont 4 500 sans indemnisation

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Social
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 10:58

carrefourLe 16 février 2011 est un jour à marquer d'une pierre blanche pour le droit du travail. La Cour de cassation vient de sanctionner la multinationale française Carrefour pour avoir abusivement payé des salariés en dessous du SMIC.

 

 La mesquinerie était devenue un sport de haut niveau pour l'entreprise multimilliardaire qui incluait le temps de pause dans le calcul du salaire de base.

Au moment où le gouvernement ne semble avoir d'autres préoccupations que celle de s'en prendre à l'ISF quand les rémunérations des patrons du CAC 4 explosent, cette décision remet les pendules à l'heure. La lutte paye et justice est rendue.

 

Le PCF tient à rendre hommage à la ténacité des salariés et de leur organisation syndicale. La victoire du pot de terre contre le pot de fer fait du bien au moment où la droite accumule les mauvais coups contre le monde du travail.

 

Communiqué du Parti communiste français

Repost 0
Published by evry-rouge - dans Social
commenter cet article