Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 16:08

 

 

laurentpRejeté par le pays, Nicolas Sarkozy ne sait plus comment réagir. Il vient de perdre les pédales en déclarant que Bernard Thibault était membre du bureau politique du PCF. Faut-il rappeler au Président qui déshonore sa fonction en proférant de tels mensonges que cette instance du PCF n'existe plus depuis plus de quinze ans, que Bernard Thibault n'en a jamais été membre, que le respect de l'indépendance syndicale est depuis de longues années, un principe intangible du PCF ? Nicolas Sarkozy ferait mieux de balayer devant sa porte lui qui a abaissé son rôle depuis cinq ans à celui de commis zélé du MEDEF et des grands privilégiés. C'est là et pas ailleurs qu'il faut chercher les raisons de la mobilisation électorale qui s'annonce pour le chasser du pouvoir dans le monde du travail.
Pierre Laurent
Secrétaire national du PCF
Président du conseil national de campagne du Front de gauche
Paris, le 6 avril 2012.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 12:23
pcfC'est avec stupeur et indignation que nous venons d'apprendre la condamnation de deux camarades membres du Mouvement Jeunes Communistes de France à 3 mois de prison avec sursis.
 Mercredi soir dans Paris, les deux étudiants se sont retrouvés au milieu d'une course poursuite entre des policiers et une personne dans le métro. Ils se sont alors retrouvés pris pour cible par la police, victimes de violences et emmenés au poste : sans comprendre les raisons d'une telle garde à vue, ils passent 48 heures au commissariat puis la nuit de vendredi à samedi au dépôt.
Jugé ce samedi, ils viennent d’être condamnés à 3 mois de prison avec sursis pour outrage à agent.
Le Parti Communiste Français apporte tout son soutien à ces deux jeunes étudiants et dénonce les violences policières et la condamnation judiciaire qui permet la mise sous silence de la bavure.
Il exige que l’appel de cette condamnation soit entendu et que toute condamnation soit levée, que les deux jeunes soient rétablis dans leur droit. Il n’est pas tolérable que des jeunes, dans notre pays, soient à la merci de telles pratiques de coups et d’insultes policières, dont certaines à caractère raciste.
Il exprime sa solidarité avec le Mouvement de la jeunesse communiste dont les deux jeunes étaient membres et amplifiera son action avec toutes celles et ceux qui le souhaitent pour le respect des droits et de l’égalité, foulés aujourd’hui au pied quotidiennement par le pouvoir en place.
Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:38
3754631328_3fe831592c.jpg" Si je fais 2-3%, on va me donner le ministère des Sports ", voilà comment Eva Joly considère ce ministère : comme une cuillère de bois que l’on offre aux derniers ! Elle avoue ainsi son désintérêt pour la place du sport dans notre société et crédite peu d’importance au rôle que l’Etat doit jouer dans un secteur qui concernent des dizaines de millions de Français.
Ce que le mouvement sportif attend d’une ou d’un candidate à l’élection présidentielle, c’est qu’elle ou il relève le gant avec un projet ambitieux pour le développement des activités physiques et sportives avec un ministère des Sports qui joue pleinement son rôle. La droite a détruit ce ministère avec cinq ministres ou secrétaires d’Etat qui se sont succédé sans que n'ait été adoptée une seule loi d’orientation porteuse de véritables ambitions pour le sport français.
Avec le Front de gauche, nous ferons tout pour prendre le chemin du renforcement des moyens, des missions, de la présence partout sur le territoire du ministère des sports. Ainsi pour relever les défis de l’avenir du modèle sportif français, nous proposons d’adopter une loi cadre qui réaffirme unicité du sport, définissant les principes de l’action publique et reconnaissant le rôle de chaque collectivité et du mouvement sportif dans cette action.
Communiqué du Parti communiste français

C

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 13:57
PCFLors de la visite du président dans l'Essonne jeudi, des « figurants » ont joué les ouvriers sur un chantier en plein air pour faire nombre. Selon Europe 1, un cadre de l’entreprise de travaux publics aurait confirmé la présence de faux ouvriers autour de Nicolas Sarkozy. Pire par -8 degrés, ils ont été priés de faire semblant de travailler devant la presse alors qu’à cette température les chantiers sont habituellement suspendus. Mais il est vrai que Nicolas Sarkozy ne s’est jamais trop embarrassé avec le droit du travail...
C’est à une bien triste fin de quinquennat à laquelle nous assistons. Voilà désormais le président bateleur contraint de s’inventer un public. Ça sent la fin. Heureusement pour lui son calvaire de comédien sur le retour va prendre fin. Le 6 mai, nous lui donnerons son congé !
Communiqué du PCF
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 19:28
laurentpNous attendions de François Hollande une vraie entrée en campagne et enfin de la clarté dans les propositions. Nous avons eu l'entrée en campagne mais pas la clarté.
Ce qui était connu des engagements socialistes a été confirmé. Mais ce qui posait problème dans ses engagements aussi.
Je pense au droit à la retraite à 60 ans, avec une définition très restrictive de l'accès à ce droit, à l'absence de propositions en faveur de la hausse des salaires, à la limitation du nombre d'emplois publics au niveau actuel alors que Nicolas Sarkozy en a supprimé 170.000, à l'absence de remise en cause de la loi HPST (Hôpital, Patients, Santé et Territoires) et de la tarification à l'activité pour les hôpitaux...Quant à ce qui était imprécis, cela l'est resté. François Hollande déclare que son adversaire, « c'est le monde de la finance ». Au Front de gauche, nous disons enfin !
Mais alors pourquoi ne dit-il rien sur le contrôle public des banques et du crédit ? Enfin, un étonnement : le candidat socialiste est resté muet sur les contours de la majorité qu'il entend constituer, or personne à gauche ne peut espérer gagner seul.De tout cela, je tire une conclusion : le Front de gauche va être plus que jamais la garantie d'une victoire solide de la gauche face à Nicolas Sarkozy. Une victoire qui se construira dans la clarté, seule susceptible de mobiliser celles et ceux qui attendent le plus du changement pour pouvoir vivre enfin dans la dignité et la justice.

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 10:32
278592142_c775d994ff.jpgLa Fédération de l’Essonne du PCF, réaffirme son soutien aux salariés en lutte de l’entreprise SPIE située à Bondoufle spécialisée dans les réseaux et câblages électriques SPIE Ile-de-France Nord-Ouest, filiale du groupe SPIE.

Avec leurs syndicats, les salariés de SPIE se battent pour leur pouvoir d’achat par l’augmentation de leurs salaires, d’autant que le groupe enregistre de bons résultats en 2011 : + 6,3 %.

 

Ces résultats doivent servir l’emploi et les salaires, et non les actionnaires ! Le patronat, les grands groupes se sentent encourager par la politique du gouvernement au service des marchés financiers, des spéculateurs, il a provoqué une aggravation historique du chômage et de la précarité, de la baisse du pouvoir d’achat.

Au lieu de s'attaquer au « coût » du travail, il ferait mieux de s'attaquer aux 318 milliards d'euros versés par les sociétés non financières en intérêts aux banques et en dividendes aux actionnaires.

 

Aux salariés de se faire entendre ! Et ceux de SPIE à Bondoufle ont raison !

 

N. Sarkozy a annoncé un Sommet social pour le 18 janvier. En réalité, il veut imposer une TVA prétendument sociale, pourtant rejetée par 64 % des Français, et projette de conditionner l'indemnisation des chômeurs à d'obscurs plans de formation.

A cette occasion, le PCF, le Front de gauche, appellent à une large mobilisation pour l’emploi, les salaires, et soutient les actions engagées par les syndicats.

Nous serons présents dans toutes les entreprises les 17, 18 et 19 janvier pour rencontrer les salariés et notamment ceux qui sont engagés dans les luttes pour la défense de leurs intérêts comme ceux de SPIE.

A leurs côtés, ensemble, faisons entendre notre volonté de changement et d’une politique de gauche audacieuse pour les salaires et l’emploi.

 

Corbeil Essonnes, le 13 janvier 2012

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 18:08
hyaric2Le glaive des marchés est sorti du fourreau. Une de leur agence de mercenaires, Standard & Poor’s a décidé aujourd’hui de dégrader la note de la France.
A quoi jouent les agences de notation, ces officines privées toutes liées aux mondes des banques et des affaires ? Quel événement ces derniers jours justifie que cette dégradation ait lieu aujourd’hui ? Aucun !
 Au moment ou s’accélère la campagne pour l’élection présidentielle en France, les marchés forcent les portes pour s’inviter dans les débats pour mieux les tuer. Non contentes d’avoir obtenu la casse de la retraite à 60 ans, la RGPP, les plans d’austérité, probablement bientôt la TVA sociale qui serait un troisième plan d’austérité, habile manière de faire subventionner les employeurs par les pauvres, elles resserrent aujourd’hui l’étau qui maintient tous les candidats à l’exception de celui du Front de Gauche, dans la direction qu’elles souhaitent, celle de l’austérité pour les plus modestes.
Ce n’est pas seulement l’économie française qui est attaquée, mais aussi la démocratie. Rappelons-nous des diatribes des ministres et du président de la République. La sauvegarde du triple A était leur prétexte pour la rigueur. Qu’en reste t-il aujourd’hui ? Et ce n’est pas sans arrière pensée que l’agence prend soin de préciser que l’Allemagne conserve, elle, la note maximale, elle qui est montrée comme l’exemple du meilleur élève en classe d’austérité.
Tout cela vise à exciter la peur des français, pour les paralyser et accepter le sort qu’on veut leur faire : plus d’impôts, achèvement de la casse des services publics, démantèlement de la Sécurité Sociale. Les taux d’intérêts auxquels la France emprunte aujourd’hui sur les marchés pour refinancer sa dette vont augmenter, enrichissant les banques et nous étouffant encore un peu plus. Cela ne fait que nous renforcer dans la conviction qu’il faut obliger la Banque Centrale Européenne à prêter directement aux Etats, gratuitement ou presque, en nous libérant les peuples des diktats des marchés.
J’appelle les français, les modestes, ceux qui souffrent de l’austérité à opposer à ces intimidations la plus ferme résistance et à rester vigilant. Il nous faut choisir entre le peuple et la finance. Entre le travail et le capital. Nous choisissons le peuple !
Patrick Le Hyaric, député PCF au parlement européen
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 11:49
4791206380_f476b73b1c.jpgA quelques mois de la fin de son mandat et dans la précipitation, le gouvernement s'apprête à instaurer une TVA abusivement affublée du qualificatif de « social ». Sous couvert de lutter contre les délocalisations, il s'agit d'alléger les prélèvements des employeurs pour augmenter ceux des ménages.
C'est une attaque caractérisée contre la protection sociale et les ménages modestes, puisque beaucoup plus exposés à la TVA que les ménages aisés qui épargnent une partie de leur revenu.
 La TVA "sociale", nouvelle arnaque de la droite a tout d'une TVA mais rien de social! Elle est le contraire de la solidarité. Le Front de gauche, lui, avance des mesures efficaces pour lutter contre les délocalisations : interdiction des licenciements boursiers, droit de reprise des salariés en cas de délocalisation, visas sociaux et écologiques ou encore obligation de rembourser les aides publiques pour les entreprises qui délocalisent.
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 14:31
5373214106_3721634f73.jpgLe journal officiel publie ce matin la baisse du montant des indemnités journalières pour les arrêts de travail à compter du 1er janvier 2012.
Il s'agit d'une baisse de près de 15% de l'indemnité journalière maximale qui concerne les salariés du régime général, du régime agricole et les artistes-auteurs pouvant prétendre au bénéfice d'indemnités journalières maladie.
Ce mauvais coup vient compléter celui de l'instauration de la suppression de la rémunération du premier jour de congés maladie pour les agents publics et les salariés des régimes spéciaux.
Une nouvelle fois ce sont, injustement, les salariés les premiers touchés au nom d'une crise financière dont ils ne sont pas responsables.
Le Front de gauche, dans son programme « l'Humain d'abord », veut rétablir le remboursement intégral à 100% des dépenses de santé couvertes par la Sécurité sociale. Le financement de la protection sociale doit être construit à partir des cotisations sur les salaires, avec une modulation et une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.
Il faut en finir avec les perpétuels coups de rabots en direction des salariés et mettre l'humain au cœur de nos préoccupations.
Parti communiste français
Paris, le 27 décembre 2011.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 17:06
3928560332_62361cdb0e.jpgLe PCF et ses partenaires du Front de gauche, affirment leur entière solidarité à l’égard de l’intersyndicale, appelant l'Éducation nationale à la grève jeudi 15 décembre prochain.

L'Éducation nationale a perdu, en 10 ans, plus de 150.000 postes statutaires et les postes aux concours diminuent. C’est autant de millions économisés dans le cadre de la désastreuse RGPP (réduction générale des politiques publiques).

La question de l'école dans notre société est devenue un enjeu politique essentiel. Toutes les réformes et cures d’amaigrissement dont elle fait l’objet depuis une vingtaine d’années la conduise à être moins égalitaire, plus concurrentielle et plus sélective. Mixité sociale, autonomie des établissements sont autant de grands travaux conduits par un gouvernement qui cherche à accélérer la casse de ce service public avant les élections.

 

Le ministre Luc Chatel avait affirmé, en septembre, son mépris envers l’égalité républicaine de notre système scolaire. En cette fin d’année, par décret, il poursuit en prévoyant de donner plein pouvoir aux chefs d’établissements pour évaluer les enseignants, les personnels d’éducation et d’orientation. Les syndicats ont vivement réagi face à cette calamiteuse politique managériale à l’aide d’une pétition et d’un appel unitaire à la grève.

 

Avec le Front de gauche, avec nos candidats aux élections présidentielles et législatives, le PCF veut faire de la relance de l'école de l’égalité une priorité nationale. Il est impératif de lui redonner les moyens nécessaires à son travail d’émancipation intellectuelle pour chacun des élèves et étudiants pour lesquels l’éducation est un droit inaliénable et non un privilège de classe.

 

Le PCF appelle à la mobilisation jeudi 15 décembre partout en France pour soutenir les enseignants, défendre leur statut et l'égalité entre les élèves. Le Front de gauche sera présent à la manifestation parisienne sur un point de rencontre au niveau du Métro Vavin.

 

Parti communiste français

Paris, le 13 décembre 2011.

Partager cet article
Repost0