Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 18:31
Second tour des municipales : quelques résultats pour le PCF


A l’issue de ce second tour des élections municipales, le PCF reste bien la troisième force politique en nombre d’élus. Pour mémoire, au premier tour du scrutin dimanche dernier, 94 maires de villes de plus de 3500 habitants avaient été élus ou réélus au premier tour.

Ainsi dans les Hauts-de-Seine, le PCF avait-il remporté Nanterre, Bagneux, Malakoff ou encore Gennevilliers.

Place du Colonel Fabien, pour Pascal Savoldelli, Monsieur élections du parti communiste, « ces résultats sont contrastés. Le PCF n’est pas épargné par la vague bleue et résiste inégalement

Au fur et à mesure des dépouillements, le PCF comptabilisait, sur un total de 186 communes de plus de 3500 habitants, une trentaine de villes perdues et un gain de huit (Aubervilliers et Montreuil en Seine-Saint-Denis, Thiers et Coupières-Eters dans le Puy-de-Dôme, Annay-sur-Lens et Onnaing dans le Nord, Magnanville dans les Yvelines et Séremanges en Moselle.

Le PCF affiche de bons scores en Seine-Maritime, en Meurthe-et-Moselle et dans la Loire. En province, il conserve Vierzon (Cher), Martigues (Bouchesdu-Rhône), Port-de-Bouc (Bouches-d-Rhône), Givors (Rhône), Villerupt(Meurtheet-Moselle), Firmini (Loire) ou Arles (Bouches-du-Rhône) et Gardanne dans le Gard. Ainsi que trois villes significatives dans l’Isère : Echirolles, Fontaine et Saint-Martind’Hères. Mais perdrait Elne (dans les Pyrénées Orientales), Oudin (Nord) et Aubagne (Bouches-du-Rhône). A Calais, où Jackie Henin espérait ravir la mairie à la droite, les reports des voix du Front national ont permis à l’UMP de conserver la mairie.

Pour ce qui concerne la région parisienne et notamment la petite couronne, tous les yeux étaient braqués sur le Blanc-Mesnil où la droite locale l’a emporté menant une campagne d’une virulence anti-communiste digne de l’époque de la guerre froide et menace le maire communiste sortant. Toujours en Seine-Saint Denis, le PCF conserve Stains, Villetaneuse et Saint-Denis. A Bobigny, Catherine Peige est battue par son adversaire de droite. Dans le département, le PCF perd Bagnolet et Saint-Ouen, la première au profit du parti socialiste, la seconde au profit de la droite.

En revanche, Aubervilliers et Montreuil sont remportés par les candidats communistes.

Dans le Valde-Marne, le PCF conserve Villeneuve-Saint-Georges, Champigny-sur-Marne, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Villeneuve Saint-Georges. mais perd Villejuif.


Repost 0