Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 20:08

 

5733538527_88fe936e1d.jpgDans une contribution sur l'enseignement supérieur et la recherche pour la présidentielle, la fondation Terra Nova, propose d'augmenter les droits d'inscription à l'université : "un triplement des droits d'inscription en licence et un quadruplement en master et en doctorat sur cinq ans".

 

Décidément, la fondation autrefois progressiste, n'en fini plus de céder aux sirènes ultra-libérales. Elle continue de marquer des buts contre son camp, celui du progrès et de la justice sociale.

 

Après avoir proposé à la gauche dans une note précédente d'abandonner les classes populaire, voilà maintenant qu'elle suggère que les étudiants payent plus chère leur études. Les syndicats étudiants qui se battent depuis des dizaines d'années pour lutter contre les hausses des droits d'inscriptions apprécieront !

 

Je propose à Terra Nova de choisir : soit elle arrête de copier par dessus les épaules de ses collègues des « think tank » UMP, soit elle cesse de se réclamer de la gauche. Pour info, être de gauche c'est se battre pour l'accès au savoir pour tous et cela passe par la gratuité des études.

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Actualités
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 11:42

1535340750_ac2766d693.jpgCommuniqué de presse d’André Chassaigne suite à l’annonce du Plan climat par la ministre de l’Ecologie :

Annonce du Plan climat : « l’adaptation » se substitue à la lutte contre le changement climatique

Reprenant à son compte la méthode Grenelle, la ministre de l’Ecologie s’est livrée hier à un nouvel exercice de style médiatique en présentant le premier « plan national d’adaptation au changement climatique ». Elle a fait part des « 211 recommandations issues de la phase de concertation menée en 2010 » avant de présenter quelques exemples « des 230 mesures » que comporte le plan d’action.

Ce nouveau catalogue de bonnes intentions s’inscrit dans la lignée du Grenelle de l’environnement en refusant de mettre en face de ces propositions des moyens budgétaires. Qui peut croire en effet que les 171 millions d’euros, affectés pour cinq ans sur les 230 mesures du plan, puissent avoir un quelconque effet pour réorienter des pans entiers de nos politiques publiques en matière de gestion de l’eau, de gestion forestière, d’infrastructures de transport ou de santé ?

Non seulement le Gouvernement continue de privilégier la communication politique environnementale tout en opérant des coupes sombres dans les moyens et effectifs du service public de l’environnement, mais il contribue avec ce plan à entériner les renoncements répétés dans la lutte contre le changement climatique des dernières conférences internationales, qu’il s’agisse de Copenhague, de Cancun ou de Bonn.

Le but affirmé de ce plan est d’anticiper. Mais l’objectif inavoué est aussi d’accompagner durablement le glissement des politiques publiques de « lutte contre le changement climatique » vers de simples politiques « d’adaptation ».

Il révèle que la France abandonne sa volonté de parvenir à un accord contraignant en matière de limitation des émissions de gaz à effet de serre dans la préparation des futures négociations internationales avec la conférence de Durban prévue en décembre.

 

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Actualités
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 20:37

Déclaration de Patrick Le Hyaric, député au Parlement européen, vice-président du groupe de la gauche unitaire européenne (GUE).

 

Le HyaricCe lundi 20 juin, la Commission européenne a annoncé une coupe radicale dans le budget de l'aide alimentaire européenne qui sera ramené de 500 à 113 millions d'euros. Cette aide apportait un financement aux 240 banques alimentaires européennes qui viennent en aide aux Européens les plus démunis. Alors qu'il ne représente que 1% du budget de la Politique agricole commune ce programme s'adressait à 13 millions de personnes dépendante de cette aide. En France d'après plusieurs associations caritatives cette aide bénéficierait à 2 millions de personnes.
Le gouvernement allemand, soutenu par 6 autres Etats européens qui ne participaient pas à ce programme, a décidé d'introduire une plainte devant la Cour européenne de Justice, arguant que cette aide ne pouvait être soutenue par le Budget de la Politique agricole commune (PAC), prétextant qu’elle était avant tout sociale et ne rentrait pas dans les missions de la PAC. La Cour européenne de justice leur a donné raison en avril.
Cette décision est totalement scandaleuse. Elle est à l’opposé de l’idée d’une Europe sociale. Comment accepter que la Commission de Bruxelles puisse ignorer froidement 43 millions de personnes, menacées par la pauvreté alimentaire ?
La Commission Emploi et Affaires sociales au Parlement européen a déposé, la semaine dernière, une question à la Commission pour réclamer que ce programme établi depuis 1987 puisse être rétabli.
J’en appelle à l’action contre cette décision insupportable qui fait honte aux institutions européennes. Je demande à la Commission de cesser ces tergiversations incongrues et, non seulement de rétablir les budgets de l’aide alimentaire européenne, mais de les augmenter pour combattre la malnutrition et la famine en Europe.

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Actualités
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 18:09

pont0001.jpgC'est un scandale!

 

 

Dénonçant « ceux qui ruinent la France », le Point cible « dockers » et « fraudeurs » de la Sécu au même titre que les fonds d’investissement!

 

Ciel, l’État est surendetté et y a plus de sous ! Où est passée l’oseille ? C’est la question que s’est posée le Point cette semaine. À la une de son édition du 21 avril, l’hebdomadaire de François Pinault dresse en effet la liste de « ceux qui ruinent la France ».

 

Affichée partout dans nos villes, la une semble n’épargner personne. Néanmoins, photo à l’appui et en tête de cette liste, les dockers (pour ne pas dire la CGT...).

 

Le Point s’appuie sur des chiffres et des rapports officiels déjà archi-commentés et recommentés. Et puisqu’il s’agit de « faire le point » sur l’éternel refrain, bien sûr, on nous rebalance que ceux qui ruinent la France ce sont surtout les fonctionnaires. Trop nombreux, trop souvent absents, bla-bla-bla, mais qu’il faut encore absolument sous-diviser pour mieux faire passer la pilule du nouveau gel de leur salaire. Alors, on souligne que les plus méchants des fonctionnaires ce sont les contrôleurs aériens et les fonctionnaires des DOM-TOM !

 

Original, non, de voir une fois de plus érigée en horde de privilégiés cette poignée de rapaces qui rognent impunément les budgets de l’État et qui obligent tous les autres à se serrer la ceinture ? Dans les pages, évidemment les 35 heures en prennent aussi pour leur grade tandis que les cheminots français se la couleraient douce grâce à une réglementation du travail hyperfavorable par rapport aux voisins européens, meilleurs sur toute la ligne.

 

 Autres gloutons d’argent public, les « fraudeurs de la Sécu » et les intermittents du spectacle, que le Point n’a tout de même pas eu le culot de mettre en une. À l’approche des festivals d’été qui attirent des millions de touristes, ce n’est peut-être pas le moment de trop les fâcher, les artistes... Reste que le docker ou le « trafiquant de retraite » qui aurait grappillé un ou deux trimestres pour quitter le boulot plus tôt (avec la complicité des fonctionnaires des caisses de retraite, affirme le Point !), mis sur le même plan et même en tête devant un Bernard Tapie, un patron des laboratoires Servier qui s’est enrichi avec le Mediator ou une Roselyne Bachelot qui a claqué des millions en vaccins contre la grippe A, on a du mal à s’en trouver convaincu !

 

Sous prétexte de n’épargner personne, l’amalgame se fait douteux, voire grotesque. Épinglés aussi, Michèle Alliot-Marie, le conseiller de Nicolas Sarkozy, Raymond Soubie, ou la délégation de Rama Yade au Mondial de foot en Afrique du Sud... Du recuit.

 

 Mais nulle trace des entreprises du CAC 40 dont tous les comptes sont au vert malgré la crise. Elles ont versé 43 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2010, en délocalisant, en licenciant et en précarisant à tour de bras, en bénéficiant d’exonérations de toutes sortes pour payer moins ou pas de cotisations sociales et d’impôts, mais visiblement, pour le Point, elles ne « ruinent pas la France ».

 

Pas question de s’indigner des coûts des interventions militaires, ni de la politique dictée par le Medef ou par le traité de Lisbonne. Cela reviendrait 
à dire que c’est le système capitaliste qui ruine la France. Faut pas pousser !

Laurence Mauriaucourt

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Actualités
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 17:52

Evelyne Valentin, conseillère régionale d’Auvergne

Front de Gauche - PCF.

Le Puy en Velayevelynevalentin.jpg

 

J’étais, ce jeudi 3 mars, présente au rassemblement organisé par l’intersyndicale pour protester contre la politique du gouvernement de M. Sarkozy. La situation était surréaliste, toute la place était bloquée par d’importantes forces de police qui interdisaient tout mouvement aux quelques centaines de manifestants, déterminés, pacifiques et responsables. Lorsque ceux-ci ont voulu défiler dans le même esprit que les mobilisations de septembre-octobre, ils ont été gazés et frappés….. C’est scandaleux et honteux.

Il fallait cacher la colère populaire au Président venu parler des racines chrétiennes de la France comme jadis, il fallait cacher la misère à l’épouse du roi et à ses favorites. En quoi le défilé de ces citoyens aurait mis en péril l’ordre public ? Sans compter le coût d’une telle mobilisation policière.

Alors que tant de peuples se soulèvent pour la démocratie, on interdit par la force une manifestation au Puy en Velay. Une première ! et cerise sur le gâteau, si j’ose dire, cela s’est produit sur la place de la Libération, ainsi nommée pour honorer le sacrifice des résistants face à l’occupant nazi. Bravo !

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans Actualités
commenter cet article