Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 13:22
Le Pen/Européennes : "les idées de haine ne tiendront pas le haut du pavé" (Olivier Dartigolles - PCF)

Mercredi, 21 Mai, 2014

Jean-Marie Le Pen s'est, une fois de plus, livré à une provocation ignoble comme il en est si friand. Pour la tête de liste du FN dans le Sud-Est aux élections européennes, le virus Ebola "réglerait le problème de l'immigration en trois mois". Jean-Marie Le Pen a beau être coutumier de ces petites phrases, c'est à vomir !

La vieille baderne fasciste revient à ses fixettes sur la solution finale, lui qui s’était déjà illustré avec son "durafour crématoire".
Cette saillie insupportable et pourtant prévisible met en face de leurs responsabilités tous ceux qui donnent des brevets de respectabilité à la formation que Marine Le Pen dirige et dont Jean-Marie Le Pen est le fondateur.

Plus que jamais l'heure est à la mobilisation de tous les démocrates. Ce n'est pas les idées de haine qui doivent tenir le haut du pavé. Le 25 mai prochain, il faut voter pour ne pas laisser libre champs au racisme et au fascisme que tente d'installer le Front national. Le 25 mai prochain, il faut voter pour les listes du Front de gauche.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

- See more at: http://www.humanite.fr/le-peneuropeennes-les-idees-de-haine-ne-tiendront-pas-le-haut-du-pave-olivier-dartigolles-pcf-532917#sthash.Dx0I202O.dpuf

Repost 0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 12:43
Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent)

Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois avec de nouvelles exonérations pour les entreprises et avec le report des élections régionales et départementales en 2016.

Je dis halte au massacre !

Je demande l'annulation immédiate de toutes les nouvelles aides prévues aux entreprises, qui font des bénéfices sans embaucher ni augmenter les salaires, et la mise à plat de toutes les exonérations fiscales et sociales.

Je demande ensuite la convocation en 2015 d'un référendum sur le big bang territorial annoncé. Pas de changement de nos institutions démocratiques sans démocratie.

Le peuple doit avoir la parole.

Repost 0
Published by Evry-rouge
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 20:28
Déclaration du Parti de la Gauche Européenne (PGE) à propos de l’UKRAINE

Nous assistons à l’émergence d’un État nazi favorisé par les Etats-Unis et l’Union européenne en Ukraine.

Les conflits d’hier à Odessa, et dans d’autres villes de l’est de l’Ukraine, qui ont fait prés de 50 victimes mettent en évidence le comportement d’un protagoniste : les groupes nazis sous la direction de Kiev.

La scission subie par la société Ukrainienne a été influencée par la volonté des Etats-Unis et l’UE d’aller contre la Russie et de déployer tous les types de mesures afin d’isoler ce pays dans une sorte de renaissance de la guerre froide . C’est tout le contraire de ce qui devrait être recommandé si la coexistence pacifique était le but recherché .

Cent ans après la Première Guerre mondiale, l’Europe ne devrait pas jouer avec le feu, mais au contraire devrait favoriser des solutions diplomatiques et pacifiques aux crises internationales de toute nature.

Le PGE condamne l’attitude de l’UE sur ce conflit ainsi que le comportement brutal de Kiev et exhorte toutes les parties à résoudre les différends en vertu du principe du dialogue dans les règles de l’ONU .

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans International
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 23:26
L'HOMMAGE  INDECENT DE HOLLANDE A JAURES

Il y a tout juste 110 ans, Jean Jaurès, qui entamait les 10 dernières années de sa vie, couchait sur le papier le premier éditorial du journal l'Humanité intitulé "Notre but". Quel était celui de François Hollande aujourd'hui à Carmaux ? Après la déroute des municipales, la première sortie présidentielle, à Clermont-Ferrand, a été ruinée par l'affaire Aquilino Morelle. Aujourd'hui, le déplacement dans le Tarn ne fera pas oublier le programme de stabilité, sitôt achevé le conseil des ministres, envoyé à la commission européenne. Nous viens alors une première pensée de Jaurès, "Non, la trahison n'est pas la condition suprême du pouvoir. Elle n'est pas la loi souveraine des démocraties".

Sur un point, et un seul, le Président a rendu hommage au grand homme, "quand les hommes ne peuvent pas changer les choses, ils changent les mots". Les feuilles du discours du Bourget envolées aux quatre vents du traité Sarkozy-Merkel, de la rigueur budgétaire, du dogme des 3% et du dynamitage des services publics et du marché du travail, François Hollande a donc changé le mot de "socialisme" par "compétitivité", et celui de "changement" par "renoncement".

Depuis son élection, et bien avant en vérité, François Hollande "est tombé, de cascade en cascade, dans ce bassin stagnant" d'où il pense pouvoir rendre hommage à Jaurès alors qu'il fait la politique de Gattaz.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Repost 0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 09:22
Le pacte de responsabilité va piller la sécurité sociale

Le gouvernement annonce une ponction sans précédent sur la sécurité sociale. Les régressions déjà portées sur l'accès aux soins, les retraites de base, les retraites complémentaires, la politique familiale, l'assurance-chômage ne vont pas « suffire » à ce pacte.

En se soumettant au diktat de la commission européenne, plutôt que d'agir pour la transformation de sa politique, le gouvernement envisage une somme de 21 milliards qui serait ponctionnée sur la sécurité sociale. En fait, le pacte de responsabilité sera financé, pour la moitié, par une ponction sur la sécurité sociale. Il serait payé directement par une baisse de la sécurité pour les salarié-e-s, les retraité-e-s, les chômeurs, les jeunes.

C'est pour opérer cette ponction insupportable que le budget de la sécurité sociale a été retiré au ministère des affaires sociales.

Les profits peuvent être tranquilles, les dividendes aux actionnaires, les grands groupes financiers ne seront pas concernés par cette nouvelle cure d'austérité.

Décidément ce pacte est inacceptable, il n'est ni responsable, ni solidaire. Au contraire, la gauche doit mener une politique de reconquête de la sécurité sociale. Il faut agir pour une sécurité sociale qui rembourse à 100% les soins prescrits, développer le service public hospitalier, le service public ambulatoire de proximité. Il faut agir pour une sécurité sociale universelle, et non la piller.

Repost 0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 16:35
Suppression des APL : les étudiants encore une fois victime de l’austérité


Alors que l’Etat cherche 11 milliards de recettes dans le cadre du prochain Budget, Bercy lorgnerait du côté des aides personnalisées au logement (APL) perçue par les étudiants.

Cette décision irait dans le sens des recommandations de la Cour des Comptes, qui préconise qu’elles "ne soient plus versées aux étudiants non boursiers".

Cet arbitrage pourrait rapporter 800 millions à l’Etat alors que le versement global des APL coûte chaque année 5 MdsE sur un total de près de 40 MdsE dédiés à la politique du logement en France.

L’Union des étudiants communistes a réagi immédiatement :

Le gouvernement cherche à économiser 50 milliards d’euros pour combler le déficit de la dette publique. L’une des astuces que semble avoir trouvé le Secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, sous la considération de la Cour des Comptes, consiste à supprimer les APL (aides personnelles au logement) des étudiants non boursiers, pour économiser 11 milliards d’euros.

Mais enfin de qui se moque-t-on ? L’an dernier, l’ancien gouvernent avait prévu de supprimer les APL aux familles dont l’enfant est dans l’enseignement supérieur. En même temps, les revenus du CAC 40 ont progressé de 35 % l’an dernier... Il suffit d’énumérer : 30 milliards de cadeaux aux banques par le transfert des produits du livret A, 20 milliards d’exonérations patronales sans oublier les derniers 20 milliards accordés aux patronats dans le cadre du pacte de ‘’responsabilité’’... Encore une fois le gouvernement cherche à faire payer les plus fragiles.

On voudrait priver les étudiants de leurs APL. Quand seul 7% des étudiants sont en cite-U, sachant que la plus part des étudiants concernés n’y ont déjà pas accès, on voudrait alors encore alourdir la difficulté de trouver un logement pour ce qui déjà relève du parcours du combattant. Le logement est pourtant une priorité pour les étudiants, il est nécessaire pour construire un projet professionnel, mais aujourd’hui beaucoup en sont privés, ou alors vivent dans des taudis, source de mal-être. C’est une mesure d’autant plus discriminante pour les étudiants étrangers non-européens, pour qui il n’est pas possible d’accéder aux bourses.

Il faut permettre aux étudiants de financer leurs études et d’accéder à des logements décents. Pour beaucoup, l’APL représente la seul source de financement, elle permet de combler les fins de mois. Par cette mesure le gouvernent ne fera qu’augmenter le nombre d’étudiants salaries, source d’échec et d’abandon des études, ou encore le nombre d’étudiants qui s’endettent avec les prêts étudiants. Arrêtons les politiques de précarisation qui ne mènent à rien si ce n’est perdre ceux qui font et feront la richesse de demain.

L’Union des étudiants Communistes s’oppose à cette mesure et appelle à la réaction contre cette réforme, qui se présente comme un grand recule de nos droits sociaux. D’autres solutions sont envisageables comme la reconnaissance de l’étudiant au travers d’un statut social pour le travail que celui-ci fourni. Fournir plus de logements dont le loyer serait à la hauteur leurs APL et leurs moyens, pour des meilleures conditions d’études.

Repost 0
Published by Evry-rouge - dans jeunesse communiste
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 20:48
Discours de politique générale : « Un premier ministre qui boxe contre son camp » (Olivier Dartigolles)

Après la débâcle électorale des élections municipales et l'expression, par le vote ou l'abstention, d'un rejet de la politique gouvernementale menée depuis le début du quinquennat, pour toute réponse, Manuel Valls propose de ne rien changer à ce qui vient d'etre sanctionné. Il le fait avec brutalité, en enfilant des gants de boxe pour trahir la gauche et les promesses de changement.

Les femmes et les hommes qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche auront en effet face à eux un premier ministre de combat qui entend, dans la continuité des politiques menées par la droite puis par le gouvernement Ayrault, poursuivre la destruction de notre modèle social et républicain.

La déclaration de politique générale de Manuel Valls est le programme rêvé par la droite et le Medef. Le patronat réalise un carton plein avec le pacte de responsabilité et l'évolution sur la fiscalité des entreprises sans la moindre contre-partie. Toutes ses revendications sont reprises avec une gigantesque trappe à bas salaires avec l’exonération totale des charges pour un SMIC. Au nom de la « solidarité », la baisse des cotisations sociales salariales, qui avait été proposée en son temps par Laurence Parisot, vient compléter la feuille de route d'un premier ministre dont le monde du travail, la jeunesse et les territoires ont tout à craindre.

Dans cette déferlante d'upercuts, Valls a retenu ses coups en un seul moment, en ne donnant pas le détail des 50 milliards d'euros prélevés dans les caisses de l'Etat, de la sécurité sociale et des collectivités territoriales. Les députés socialistes auraient-ils, ce jour, pu en supporter davantage. Cette véritable bombe a retardement est programmée dans les prochains jours. Hollande et Valls sont minoritaires à gauche et dans le pays sur leurs intentions réelles. La crise politique et démocratique va donc se durcir et la situation sociale s'aggraver. Jusqu'où tout cela peut aller ?

La question de la restructuration de la refondation de la gauche, en terme de projet et de rassemblement, est plus que jamais d'actualité. Elle se donne rendez-vous le 12 avril à Paris avec la manifestation contre l'austérité

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:33
Nouveau gouvernement : « Une sidérante fin de non recevoir » (Olivier Dartigolles – PCF)

Nouveau gouvernement : « Une sidérante fin de non recevoir » (Olivier Dartigolles – PCF)

Alors que la politique gouvernementale a été très fortement sanctionnée lors des élections municipales, la composition de nouveau gouvernement confirme une sidérante fin de non recevoir, symbolisé par le choix de M.Valls à Matignon, un véritable acharnement de F.Hollande et des principaux dirigeants du PS à ne pas prendre en considération l'état réel du pays, le niveau des attentes et des souffrances.

Rien ne change ? Pas exactement puisque ce gouvernement « resserré » sera celui d'une accentuation de la cure d'austérité avec, comme première conséquence, une aggravation de la crise politique.

Symbole saisissant, a peine quelques minutes avant l'annonce du nouveau gouvernement, F.Hollande partait pour Bruxelles avec, sous le bras, le pacte de responsabilité, les 50 milliards d'euros d'économies et une nouvelle attaque contre le financement de la sécurité sociale déguisée en « pacte de solidarité ».

Nous proposons de prendre une tout autre direction avec la marche du 12 avril, celle du sursaut citoyen et populaire, d'une remobilisation de l'ensemble de la gauche, avec des socialistes et des écologistes qui ne veulent pas de l'austérité comme seul horizon.

Aujourd'hui, ce gouvernement dont le combat consiste à abandonner notre pays aux marchés financiers ne dispose pas d'une majorité de gauche à l'Assemblée nationale. Les prochains jours peuvent ouvrir une nouvelle séquence politique avec un grand débat sur les alternatives, les solutions, les grands chantiers à engager pour un changement de gauche.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Repost 0
Published by Evry-rouge
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 18:31
Second tour des municipales : quelques résultats pour le PCF


A l’issue de ce second tour des élections municipales, le PCF reste bien la troisième force politique en nombre d’élus. Pour mémoire, au premier tour du scrutin dimanche dernier, 94 maires de villes de plus de 3500 habitants avaient été élus ou réélus au premier tour.

Ainsi dans les Hauts-de-Seine, le PCF avait-il remporté Nanterre, Bagneux, Malakoff ou encore Gennevilliers.

Place du Colonel Fabien, pour Pascal Savoldelli, Monsieur élections du parti communiste, « ces résultats sont contrastés. Le PCF n’est pas épargné par la vague bleue et résiste inégalement

Au fur et à mesure des dépouillements, le PCF comptabilisait, sur un total de 186 communes de plus de 3500 habitants, une trentaine de villes perdues et un gain de huit (Aubervilliers et Montreuil en Seine-Saint-Denis, Thiers et Coupières-Eters dans le Puy-de-Dôme, Annay-sur-Lens et Onnaing dans le Nord, Magnanville dans les Yvelines et Séremanges en Moselle.

Le PCF affiche de bons scores en Seine-Maritime, en Meurthe-et-Moselle et dans la Loire. En province, il conserve Vierzon (Cher), Martigues (Bouchesdu-Rhône), Port-de-Bouc (Bouches-d-Rhône), Givors (Rhône), Villerupt(Meurtheet-Moselle), Firmini (Loire) ou Arles (Bouches-du-Rhône) et Gardanne dans le Gard. Ainsi que trois villes significatives dans l’Isère : Echirolles, Fontaine et Saint-Martind’Hères. Mais perdrait Elne (dans les Pyrénées Orientales), Oudin (Nord) et Aubagne (Bouches-du-Rhône). A Calais, où Jackie Henin espérait ravir la mairie à la droite, les reports des voix du Front national ont permis à l’UMP de conserver la mairie.

Pour ce qui concerne la région parisienne et notamment la petite couronne, tous les yeux étaient braqués sur le Blanc-Mesnil où la droite locale l’a emporté menant une campagne d’une virulence anti-communiste digne de l’époque de la guerre froide et menace le maire communiste sortant. Toujours en Seine-Saint Denis, le PCF conserve Stains, Villetaneuse et Saint-Denis. A Bobigny, Catherine Peige est battue par son adversaire de droite. Dans le département, le PCF perd Bagnolet et Saint-Ouen, la première au profit du parti socialiste, la seconde au profit de la droite.

En revanche, Aubervilliers et Montreuil sont remportés par les candidats communistes.

Dans le Valde-Marne, le PCF conserve Villeneuve-Saint-Georges, Champigny-sur-Marne, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Villeneuve Saint-Georges. mais perd Villejuif.


Repost 0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 12:45
"Discrimination de médiatisation": Le PCF alerte le CSA

Le Parti communiste français estime être "quasiment absent des antennes" face à un Front national qui "a table ouverte". Le PCF a annoncé mercredi avoir alerté le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à propos de la "discrimination de médiatisation" dont il est victime.

Le Parti communiste a annoncé dans un communiqué de presse ce mercredi avoir été reçu par le CSA. "Lors de cette audition par la commission Pluralisme et campagne électorale présidée par Francine Mariani-Ducray et Sylvie Pierre-Brossolette, le PCF a alerté le CSA sur la discrimination de médiatisation dans l'audiovisuel dont il était victime".
"Le PCF, formation fondatrice du Front de gauche, qui est représenté par un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale, au Sénat et au Parlement européen, et qui est la troisième force politique en termes d'élus locaux estime être "quasiment absent des antennes". Le PCF estime que "les radios et les chaînes de télévision doivent respecter les exigences de pluralisme et d'équité des temps de parole entre les différentes formations politiques". Ce qui est donc loin d’être le cas.

Surtout si l’on compare le sort réservé au PCF avec le Front National. "Il est ainsi inacceptable que le FN, qui n'a aucun groupe parlementaire et qui n'a que cinq maires de petites communes, ait table ouverte permanente sur tous les plateaux de télévision et les radios". "De la même manière, les débats de fond comme les confrontations d'opinion concernant les enjeux liés aux élections municipales et européennes sont dénaturés ou absolument pas traités. Comment ne pas s'étonner de l'abstention qui risque de favoriser la droite et l'extrême droite ?", interroge encore le PCF. "Cette alerte utile à notre démocratie appelle une mobilisation populaire pour contrarier le conformisme dominant et réhabiliter l'action politique citoyenne et pluraliste", conclut le communiqué.

Repost 0
Published by Evry-rouge
commenter cet article