Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 16:03

 

« La presse annonce ce matin que le gouvernement et l’Élysée ont décidé, à la demande d’une partie des députés socialistes, de moduler les allocations familiales selon les revenus dès 2015.

Il est inadmissible que cette mesure n’ait fait l’objet d’aucun débat à l’Assemblée nationale. Les tractations de couloirs l’ont emporté. L’Assemblée nationale est mise devant le fait accompli.

Au-delà de la forme utilisée, le fond reste inchangé, ce sont les familles qui paieront la facture. 800 millions d’euros en moins chaque année pour les familles alors que ce même gouvernement a fait cadeau de 41 milliards aux patrons d’entreprises, sans leur demander aucune contrepartie.
Cette mesure ne sera pas plus juste, puisqu’on s’en prend à nouveau à nos concitoyens au lieu d’exiger une juste contribution du capital. Rappelons que les dividendes progressent encore cette année pour les sociétés françaises.

Les allocations familiales étaient l’une des dernières prestations sociales universelles. Avec cette mesure, le parti socialiste met fin à un acquis issu du Conseil national de la résistance !

La brèche est ouverte. Il suffira que les futurs gouvernements à la recherche de nouvelles économies baissent progressivement ce seuil, jusqu’à faire de notre système universel de sécurité sociale « une sécu pour les pauvres ». En transformant ainsi une assurance sociale pour tous en un mécanisme d’assistanat, ce sont les principes fondateurs de la sécurité sociale que l’on foule aux pieds.

Faut-il aussi s’attendre à ce que demain le gouvernement s’en prenne aussi à l’universalité en matière de santé ? Allons-nous aussi rembourser les frais médicaux selon les revenus ? »
Jacqueline Fraysse, députée Front de gauche des Hauts-de-Seine

  • 0 8 googleplus0

Partager cet article

Repost 0

commentaires