Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 18:19
Turquie: S. Demirtaş, candidat des forces démocratiques, crée la surprise à gauche

R.T. Erdogan a été élu président de la République, dés le premier tour, avec 51,7%. Il a mené une campagne brutale, populiste et déloyale en monopolisant notamment les médias. En polarisant à outrance les enjeux, R.T. Erdogan n’apporte aucun apaisement dans une société profondément divisée. Son premier discours sur la « Nouvelle Turquie » n’augure pas de changement dans la politique de répression contre les démocrates, les procès politiques, la personnalisation du pouvoir au service d’un capitalisme sauvage.

Les sociaux-démocrates (CHP) et l’extrême-droite nationaliste (MHP) s’étaient unis pour la circonstance en désignant un candidat commun. E. Ihsanoglu, ancien directeur de l’Organisation de la Conférence Islamique, avec 38,5%, n’atteint pas son objectif. Ce résultat entérine la fin d’une forme d’hégémonie du kémalisme.

Ce bilan est inquiétant pour l'avenir du peuple en Turquie et pour l’équilibre du Proche-Orient déjà soumis à rude épreuve.

S. Demirtas, candidat du HDP a créé la surprise, en recueillant 10 % soit une progression de 4% par rapport au scrutin de mars dernier. Sa campagne militante, dynamique et moderne s’est adressée à l’ensemble de la société turque. Il s’est fait le porte-parole des opprimés, a su rassembler les minorités, notamment les Kurdes ainsi qu’une grande partie de la gauche faisant à nouveau souffler l’esprit de Gezi. Le HDP s’impose comme une force d’avenir.

La question qui se pose pour l’ensemble des progressistes de Turquie réside désormais dans la résistance à la politique d’Erdogan. Ce dernier ne bénéficie pas d’un soutien sans faille. L’ampleur des mouvements politiques et sociaux, comme ceux de la place Taksim, des kurdes ou des alévis ont fait reculer la peur, ont redonné espoir et témoignent de l’immense aspiration à la liberté et à la justice.

Les progressistes de Turquie trouveront toujours à leur côté le Parti Communiste Français dans le combat pour une Turquie démocratique, moderne, laïque, respectueuse des droits de tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires