Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 16:52
SOUTIEN AUX LUTTES DES INTERMITTENTS ET DES CHEMINOTS

Le Conseil national du Parti communiste a aussi exprimé son soutien et sa solidarité avec les cheminots et les intermittents en lutte.

Motion de soutien aux intermittents du spectacle

Le Conseil national du PCF, réuni le 15 juin, apporte tout son soutien au mouvement des intermittents et notamment aux rassemblements prévus ce lundi en régions et à Paris à 14h30 au Palais Royal à l'occasion de la réunion du Conseil national des professions du spectacle.

Le gouvernement doit entendre la colère du monde de la culture, tant en ce qui concerne la baisse des budgets que la réforme du régime des intermittents.

Cette réforme, négociée de manière déloyale, est illégitime. Elle ferait peser durant trois ans 2 milliards d'économie sur le dos des chômeurs, entrainerait une baisse de 10 % de leurs allocations et exclurait des milliers d'entre eux du régime spécifique.

Le ministre du Travail ne doit pas agréer la convention Unedic.

Le gouvernement doit peser de tout son poids pour forcer le Medef à reprendre les négociations.

Le Conseil national du PCF appelle à participer aux manifestations prévues et à apporter tous soutiens aux diverses mobilisations.

Conseil national du PCF, le 15 juin 2014.

-

Motion de soutien au mouvement des cheminots

Le Conseil national du PCF réuni, les 14 et 15 juin 2014 , à Paris, apporte sa totale solidarité aux cheminots engagés depuis plusieurs jours dans un conflit social de haut niveau.

Il appelle le gouvernement à reprendre le dialogue et à créer les conditions d'une fin de la grève en reportant l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi sur la réforme du système ferroviaire.

A cet égard, les dernières déclarations émanant de l'Exécutif ne font qu'attiser inutilement les tensions et éloigner une issue rapide et positive au mouvement.

Le Conseil national du PCF s'associe aux cheminots dans le dénonciation du projet de réforme ferroviaire qui, sous couvert d'une fausse réunification, organise en réalité le découpage en plusieurs morceaux de la SNCF, préparant les conditions d'une potentielle privatisation du service public ferroviaire. Le projet gouvernemental ne règle en rien la lourde dette qui pèse sur le système ferroviaire, si ce n'est d'envisager sa stabilité par de nouvelles suppressions d'emplois, la réduction de l'offre et l'augmentation des tarifs pour les usagers.

Le Conseil national du PCF appelle ses élus et ses militants à amplifier le mouvement de solidarité envers les cheminots.

A cet effet, Pierre Laurent, pour le PCF, et Didier Le Reste pour le Front des luttes du Front de gauche se rendront à la Gare de Lyon, aujourd'hui à 13 heures 30, pour rencontrer les cheminots mobilisés et leur exprimer leur solidarité.

Parti Communiste Français
Paris, le 15 juin 2014

-

Partager cet article
Repost0

commentaires